La ville de La Ciotat, ville d’adoption des frères Lumière et berceau du cinéma, est partenaire d’ « Eclats de lumière ». Elle met à sa disposition ses lieux prestigieux pour accueillir, du 29 septembre au 18 octobre, le programme spécial et original élaboré pour l’occasion par le collectif : l’Eden théâtre – doyenne des salles de cinéma, la chapelle des Pénitents bleus, la médiathèque Simone Veil, le théâtre du Golfe ainsi que les rues de la ville, où les ciotadins sont conviés à partager plusieurs moments forts de la célébration de l’Année Internationale de la Lumière en région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Entre splendides images de science, parfois intrigantes, expériences ludiques et panneaux didactiques, ces expositions offrent au visiteur une entrée en matière au coeur de la lumière et l’abordent sous toutes ses facettes : architecture, peinture, sciences humaines, biologie, physique…

Les films projetés au cours de ces rencontres abordent plusieurs disciplines : physique, astronomie, biologie, médecine, sciences humaines et sociales… La lumière s’y retrouve systématiquement, mais chaque fois d’une façon singulière.  Ils sont suivis de l’intervention de chercheurs spécialistes du sujet. Des séances spéciales sont organisées pour les scolaires.

« Traces de Lumières – images et paroles de science » à l’Eden Théâtre, les 1er et 3 octobre

Ce documentaire du collectif Enchainement d’images animées par des interviews de chercheurs, le montage du film «Trace de lumières : images et paroles de science» donne l’illusion d’un dialogue à distance entre les différents scientifiques de la région. Chacun explique et définit ce que représente et à quoi sert la lumière pour son domaine de recherche.

  • Parcours nocturne :  le 3 octobre à La Ciotat

Le parcours nocturne est un événement d’immersion sensorielle, un parcours à travers la ville. Le public suit des photons (particules de lumière) humanisés et équipés de vidéoprojecteurs portatifs qui projettent sur les murs de la ville des images ou des vidéos qui le guident vers des haltes organisées où de grandes projections sur des façades l’attendent. Sur le parcours, les comédiens se chargent aussi de courtes interventions théâtralisées invitant le spectateur à pénétrer dans l’univers scientifique, poétique et burlesque de la balade.